2,8 M$ pour des églises de Montréal : Québec verse 12 M$ pour le patrimoine religieux

Mardi, 27 Juin, 2017 - 09:04
Le gouvernement du Québec continuera de financer la restauration d’églises et d'œuvres d'art à caractère religieux. Pour l’année 2017-2018, il majorera même sa contribution monétaire qui atteindra 12 M$, soit 2 M$ de plus que l’année dernière.
 
Cette somme permettra, dans les prochains mois, la restauration de 64 bâtiments, de 2 orgues et de 5 œuvres d'art, a précisé dimanche matin le député Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications. Il a fait cette annonce à l'église du Sault-au-Récollet, à la fin de la messe dominicale.
 
Ce programme de restauration, que gère la Corporation du patrimoine religieux du Québec, permet d’octroyer jusqu'à 85 % des coûts des projets soumis par les responsables d’églises et de bâtiments religieux admissibles.
 
Près du quart de la somme annoncée dimanche matin sera versé à des églises montréalaises, a aussi dit le ministre Fortin lors d'une conférence de presse tenue à l’intérieur de l’église de La Visitation, la plus ancienne église de l'île de Montréal.
 
Douze bâtiments à caractère religieux, un orgue et des fresques murales, tous situés dans la région de Montréal, seront restaurés, ce qui représente un dépense de près de 2,8 M$.
 
La cathédrale anglicane Christ Church recevra ainsi une subvention de 500 000 $ pour la restauration de son clocher, tandis que la basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde obtiendra 400 000 $ pour la restauration du muret qui l'entoure.
 
Une somme de près de 40 000 $ sera versée aux responsables de la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes, rue Sainte-Catherine, afin de restaurer des œuvres d'art sacré dont les précieuses fresques murales réalisées par l'architecte et peintre Napoléon Bourassa.
 
Les autres églises de la région de Montréal qui recevront une aide financière sont les suivantes.
 
- Église Saint-James, 255 000 $ pour la restauration de la maçonnerie et l'ajout de gicleurs.
- Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, 35 000 $ pour les réparations des fondations du mur sud-ouest.
- Église du Sault-au-Récollet (Église de la Visitation), 340 000 $ pour la restauration des finis intérieurs.
- Église anglicane Saint-George, 186 300 $ pour la réparation de la structure de béton.
- Église Saint James the Apostle (appelée aujourd'hui St. Jax), 93 750 $ pour l'installation d'un système de détection des incendies.
- Église de Saint-Jean-Berchmans, 150 000 $ pour la restauration de la toiture.
- Église de Saint-Esprit-de-Rosemont, 187 500 $ pour la restauration de la maçonnerie.
- Église du Très-Saint-Nom-de-Jésus, 99 919 $ pour l'imperméabilisation des fondations.
- Église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge, 150 000 $ pour la restauration des portes.
- Église de Sainte-Brigide-de-Kildare, 175 000 $ pour la restauration de la toiture et des fondations.
- Église de l'Immaculée-Conception, 144 890 $ pour la restauration de l'orgue Beckerath.
 
 
François Gloutnay, Présence - information religieuse