Famine et crise alimentaire extrême en Afrique : Quelques jours pour donner au Fonds de secours contre la famine

Mercredi, 28 Juin, 2017 - 09:32
Il ne reste que quelques jours pour faire un don au Fonds de secours contre la famine mis en place par le gouvernement du Canada afin de venir en aide aux personnes touchées par la famine dans le nord-est du Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen.
 
Pour chaque dollar versé à des organismes reconnus d'ici le 30 juin, le gouvernement du Canada s'est engagé à verser un montant en contrepartie dans ce fonds de secours.
 
«Cet argent appuiera le travail difficile et courageux des travailleurs humanitaires canadiens, internationaux et locaux pour fournir de la nourriture et des nutriments, de l’eau potable, des services sanitaires, des abris d’urgence et d’autres services essentiels», a déclaré Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, lors du lancement de ce fonds d'urgence.
 
Au début du mois de juin, les chefs de différentes confessions religieuses ont appelé les Canadiens à se montrer généreux devant cette situation de famine qu'affrontent ces quatre pays pauvres. Il s'agit d'«une des plus grandes crises humanitaires du monde depuis la Deuxième Guerre mondiale», ont dit des leaders chrétiens, juifs et musulmans du Canada.
 
La Conférence des évêques catholiques du Canada a alors invité les catholiques à verser leur don à Développement et Paix, à l'organisme Canadian Jesuits International ainsi qu'à Aide à l'Église en détresse. L'Oeuvre Léger, un organisme fondé par l'ex-archevêque de Montréal, le cardinal Paul-Émile Léger, recueille aussi des dons qui seront jumelés par le gouvernement canadien.
 
L'Église anglicane du Canada demande à ses membres de contribuer au Fonds du primat pour le secours et le développement mondial afin qu'ils puissent participer au fonds mis sur pied par le gouvernement canadien.
 
 
François Gloutnay, Présence - information religieuse