Lundi, 13 Novembre, 2017 - 13:52
Chrétiens et musulmans croient que la liberté de conscience et de religion sont les droits de l'homme les plus importants, ont déclaré les membres du Forum catholique-musulman.
 
Le forum a été établi en 2008 par le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et un groupe international d'intellectuels musulmans qui avaient signé «Une parole commune entre vous et nous», une lettre ouverte adressée au pape Benoît XVI et d'autres dirigeants chrétiens exhortant à un dialogue basé sur les valeurs communes.
 
La quatrième réunion du forum s'est tenue du 6 au 8 novembre à Berkeley, en Californie. Le Vatican a publié les conclusions de la réunion le 10 novembre.
 
Le christianisme et l'islam stipulent tous les deux que «Dieu a conféré à chaque être humain une dignité inaliénable dont découlent les droits humains fondamentaux, ainsi que l'obligation des gouvernements de les protéger», ont déclaré les participants.
 
«Nous affirmons l'égale dignité et la valeur de toutes les personnes indépendamment de leur race, sexe, religion ou statut social», ont-ils déclaré, «et nous condamnons catégoriquement toute tentative de stéréotyper des personnes ou de leur attribuer la culpabilité collective pour les actions de certains individus parmi eux.»
 
Selon les participants, «la liberté de conscience et de religion réside au sommet» des droits et tous les croyants ont l'obligation de les respecter.
 
Les participants ont également déclaré que leurs religions ont des «ressources morales, intellectuelles et spirituelles» qui peuvent aider les individus et les communautés à se développer et à grandir d'une manière qui respecte tous les gens et protège l'environnement.
 
«Nous pensons que l'insécurité, les conflits et la prolifération des armements constituent de graves obstacles à la réalisation de la volonté de Dieu pour l'humanité, à son bien-être et à la croissance de la paix et de la sécurité», ont-ils ajouté. «C'est pourquoi nous considérons qu'il est de notre devoir moral de dénoncer les guerres et le commerce des armes qui les facilitent et d'utiliser plutôt les ressources de l'humanité pour notre épanouissement personnel et collectif.»
 
 
 
 
Cindy Wooden, Présence - information religieuse